mardi 9 avril 2019

Les réducteurs de tête

Petite précision psychiatrique concernant la haine

Sans parler des phénomènes d'immigration dite 'économique', des tentions interethniques, ou de tout ce qui peut opposer deux populations différentes en termes de stratégie, d'économie, ou de territoire, il faut bien à un moment considérer ce phénomène psychologique, et moi je dis psychiatrique, que l'on appelle racisme, pour ce qu'il est. Et c'est pour cela que je souhaitais ici pondre une ou deux lignes à ce sujet.
Je crois que tous ceux qui sont dotés d'un cerveau sont d'accord pour dire qu'inonder d'insultes cyniques un handicapé que vous ne connaissez pas, dans la rue, en prenant pour cible son handicap, est une attitude que vous aurez bien de la peine à justifier. Pourquoi ? Parce qu'il n'y peut rien.
Cracher sur des gens à cause de leur appartenance ethnique, de leur couleur de peau, ou de leurs cheveux, c'est parler pour ne rien dire, un peu comme si vous vous adressiez à un mur en espérant qu'il se déplace rien que par le pouvoir de votre parole. Cet individu, cible de votre ironie, de votre cynisme, ou de votre haine, ne peut en aucun cas changer quoi que ce soit à la situation (si ce n'est s'assurer d'une façon ou d'une autre que vous la fermiez bien sûr).
Alors vous allez me dire que ce n'est pas le but, de changer la situation, et que de toute façon, se foutre de la gueule d'un individu de cette façon, n'a pour but que de lui faire mal. Là on peut être d'accord, cela veut donc dire soit que le raciste en question est sadique (et ça c'est une maladie psychiatrique), soit qu'il opère sa manipulation dans le seul but de faire mal pour des raisons autres (politiques par exemple).
Encore une fois, je ne parle pas ici de savoir si untel ou un autre a raison ou pas de se trouver ici ou là, de voyager par ici ou par là bas, je parle du racisme en tant que tel, celui qui ne poursuit aucun autre but que détruire sa cible, un peu comme un missile, qui bien que doté d'un processeur, n'a pas de cerveau.
Une fois que l'on a compris que hurler sur un caillou pour qu'il se déplace ne sert à rien, que reprocher à un individu sa race est stupide, il peut être utile de se demander, dans le cas ou le raciste utilise sa haine dans un but politique, quel est l'effet de cette stratégie politique. Cela peut aider à comprendre qui sont ceux qui en profitent, ou qui seraient ceux qui manipulent le 'missile aryen'.
L'autre jour je tombe sur un clip 'horrible' fait par un africain du type 'black panther', où il parle de pendre les blancs, de tuer leurs enfants etc etc.
Franchement c'est du racisme pur, et à moins d'être franchement stupide, il n'y a pas moyen de trouver cela beau, inspirant, ou quoi que ce soit (genre artistique par exemple). Mais c'est intéressant de se dire que c'est l'effet logique par rebond du racisme que le blanc a exercé pendant pas mal de temps sur les régions sur lesquelles il exerçait une emprise coloniale.
Je crois que beaucoup de gens espèrent, non pas que le gros cons bien bourge avec des relents de racisme indécrottables se mette à faire son mea culpa, mais qu'il cesse tout simplement d'exercer cette technique de 'guerre'. Franchement, quand on est assez con pour, même en privé dans son coin bien au chaud à la maison, propager des blagues de ce genre, ce n'est pas la peine d'espérer être capable de prendre des décisions aussi intelligentes que la remise en question par exemple. Mais il pourrait être opportun de comprendre que, la haine engendrant la haine, l'on est en droit de se demander si le gros con bien bourge en question ne bosse pas pour des extrémistes africains colonialistes souhaitant envahir l'Europe et violer nos femmes en nos chiens ! Logique non ? Si vous ne comprenez pas, il faut relire !
Balancer des blagues sur les noirs, pour prendre cet exemple, provoque chez eux de façon tout à fait normale, une haine qui est difficilement contrôlable. Il est donc normal de considérer la possibilité, si on aime bien jouer au billard à trois bandes, que celui qui balance des blagues comme celles-là, travaille dans le but de casser la race blanche (si le gros con bourge en question est blanc), c'est à dire bien précisément, dans l'intérêt stratégique du 'black panther' de tout à l'heure. Ou alors pour un hypothétique individu qui chercherait à pousser les noirs en question à détruire la race blanche, un espèce de thinktanker américain dans son bureau au pentagone pour prendre un possible exemple tout à fait cliché.
Si je reprends, soit le bourge en question est inconscient de tout cela et foncièrement stupide, ce qui est possible mais peu probable, soit il utilise cette haine en connaissance de cause, et là il est 'satanique' dans sa façon de vivre, soit il est tout simplement payé par des 'terroristes noirs' (par proxy bien sûr) pour chercher à détruire l'occident. Je veux dire par là qu'il n'y a pas meilleure façon de détruire l'europe, que de répandre ce genre de haine.
Alors vous allez me dire, 'mais qui aujourd'hui dans les médias balance de telles blagues, ou répand une telle haine raciste' ? Et bien il est vrai que la mauvaise conscience est bien lourde, et que plus personne n'ose aujourd'hui parler de cette façon, mais on constate assez facilement que la haine est toujours présente. Si ce n'était pas le cas, les méfaits du passé seraient disponibles dans les livres d'histoire, on aurait accès à des données sur ce qui s'est vraiment passé, or ce n'est pas le cas. Il n'y aurait pas besoin de chercher si longtemps pour savoir ce qu'étaient les 'strange fruits', ou comment les films de propagande traitaient le sujet des petits enfants noirs, ou comment ils les comparaient à des singes, ou comment ils les chassaient dans la forêt, etc
NON, tout cela, bien qu'occasionnellement expliqué ici ou là, reste très fermement nié par l'intelligentsia (la connarditzientzia devrait-on dire) blanche bourge. Normal quelque part, si votre compte en banque est encore bien lesté du fric fait sur le pillage de l'Afrique, vous êtes bien en peine d'ouvrir une porte au dialogue de réparation historique.
Et puis merde à la fin, je ne fais pas une estimation de ma propre intelligence en me comparant à l'autre, je suis intelligent ou je ne le suis pas, c'est tout. C'est intrinsèque, qualitatif, ce n'est pas comparatif. La 'race blanche', elle est bien ou pas bien, elle n'est pas mieux ou moins bien. Mais je crois que l'on touche ici bien précisément au nœud du problème, il a fallu diaboliser les noirs, les dégrader, en faire des animaux, afin de justifier le fait d'aller les 'éduquer', de la même façon qu'il a fallu aller 'éduquer' les russes qui n'étaient que des 'sous-hommes' (untermensch).
Mais putain, vous le savez non que quand on a besoin de cracher sur les autres pour se sentir mieux, c'est qu'on ne vaut pas grand-chose, et qu'on le sait au fond, et que c'est bien à cause de cela que l'on crache ! C'est une façon de se revaloriser, que de marcher sur les autres. On a tous l'exemple du banquier bien soumis à sa maman qui nous explique qui sont les gens qui 'ne sont rien'.
J'ai grandi avec une mère raciste au possible, avec des amis racistes au possible, le plus drôle d'entre eux était bien le petit métisse indien humilié et névrosé au possible qui était encore plus raciste que tous les autres réunis. Syndrome du larbin naturalisé. Mais des blagues ouvertement racistes, il n'y en avait pas (ou très peu). C'était déjà la génération d'après, comme pour ma mère, c'est un racisme larvé, mondialisé, internationalisé, hypocrite comme la schizophrénie, dégueulasse car très difficilement détectable, UNE VRAIE MALADIE, et ça fait du bien de le dire. Ca fait longtemps que je le dénonce, mais je n'ai toujours pas obtenu de réponse de la part de cette frange de la population, une réponse politique ou médiatique.
Ma sœur quand à elle, m'a simplement posé au bord de la route, elle m'a fait sortir de sa voiture, le jour où je me suis permis de dire que finalement, en occident, quand on roule dans une belle voiture, il y en a bien un tiers qui est dû au travail des esclaves de l'époque (je n'a vais pas encore connaissance du dossier du franc CFA).
Encore une fois, exercer cette influence fécale, c'est cela que j'entends par 'lancer des blagues', c'est servir l'intérêt stratégique de celui sur lequel vous lancez cette influence, ce serait de cela dont il faudrait se rendre compte, si vous voulez 'porter vos couilles', être digne de votre appartenance ethniques. Je veux le dire, vous êtes vraiment des 'connards', et vous ne servez qu'à nuire à votre propre race. Et je le sais que certains d'entre vous ne sont en fait que des 'satanistes' (cad des gens qui acceptent de laisser de côté toute forme d'idéal, ou d'éthique, pour ne penser qu'au fric par exemple), car il est très difficile d'accepter que autant de gens puissent être aussi bêtes ensemble et en même temps. Alors bien sûr on parle des cons qui volent en escadrille..
Donc la question, c'est de savoir si oui ou non des gens vont réussir à faire comprendre que ce comportement qui consiste à jeter de l'huile sur le feu pour continuer à protéger son compte en banque, est une technique qui va être soumise à des sanctions pénales, car elle nous met en danger en tant que nations, en tant que groupe ethnique ! Avec cet état d'esprit raciste, vous légitimez la vengeance africaine sur l'Europe colonialiste, et nul doute que cela sert les intérêts des USA.
Finalement, tout le monde le sait, il n'y a pas plus raciste que les WASP (white anglo saxon protestants) américains, ce serait donc logique.
Continuer à répandre ce merdier fécal, c'est mettre notre société en danger, comme si elle ne l'était pas assez déjà, alors oui, vous êtes des connards, et des connards dangereux.

mardi 2 avril 2019

C'est suit kidiki laid


Les gilets jaunes sont des fachos, et ce sont donc les plus grands partisans de Bayer qui le disent, ils sont bien placés pour savoir, puisque que Bayer était dans le consortium IG Farben, principal financier du parti du petit homme vociférant, celui avec sa petite moustache.

Les gilets jaunes sont soutenus par la Russie, encore une fois ce sont les spécialistes qui parlent, ceux là même qui sont tout chauds pour faire des contrats avec des oligarques.. russes.

Vous voyez qu'on est au niveau cour d'école primaire là ?

'Madame madame, il a volé mon jouet !'

Pour ce qui est de la violence, on monte d'un cran, car en cour d'école, on a encore de la peine à défoncer la gueule de son copain pour ensuite aller raconter que c'est lui qui est coupable, ou qu'il est tombé par terre. La honte est encore trop forte à cet âge, ça se cultive d'être pourri à ce point, et ça prend du temps de cultiver ce genre de choses.
Mais vendre le pays à l'ennemi, laisser les femmes se faire violer, et les enfants subir le même sort, cela relève de la plus grande des violences imaginable. Je dis simplement que ce genre de violence là, du genre de celle qui empoisonne les sols, la bouffe, l'eau, ça ne se conçoit pas avant la puberté, là où la sexualité commence à faire remonter ce que l'on a subi petit.
Mais au bout du compte, ça reste quand-même le même schéma : 'c'est pas moi c'est lui !'

Ils veulent faire tomber la république, c'est embêtant ça car on a vraiment l'impression d'avoir à faire à des fous genre : 'OH, tu comprends pas ce que je te dis ?' Mais au delà du fait qu'ils semblent réellement ne pas lire ce qu'on leur donne, on est encore dans la cour d'école, puisque ceux qui la bousillent depuis que de Gaulle est parti, c'est bien eux ! Encore une fois.
Après c'est vrai que celle-là elle peut énerver, car s'il y a bien une chose à laquelle les gilets tiennent, c'est précisément la démocratie et la république, et que c'est bien parce qu'elles sont bafouées qu'ils sont dans la rue.. Mais énerver, n'est-ce pas leur but justement ?

Je rajoute encore que les parallèles entre le comportement de certains politiques et celui des membres de la secte de l'OTS (dont les membres ont fini brûlés dans des chalets ou dans la forêt), me fait parfois un peu froid dans le dos. Je me permets encore de dire que c'est bien ce genre de gens qui misent tout sur la 'fin du monde', qui sont de milieux socio-professionnels aisés, et qui donnent dans des doctrines malsaines qui sont désavouées par la franc-maçonnerie même (c'est dire !). Cette petite parenthèse ne doit pas être prise comme une accusation, mais comme un parallèle, un point de comparaison, une allusion. La religion 'wall-street', ils en sont adeptes il me semble, et en cela ils ont un comportement tout à fait 'secte'. Il ne communiquent en rien sur les choses simples qui feraient d'eux des êtres humains, il prennent des décisions folles qui correspondent à un agenda qui ne sert que leur 'maître spirituel', et qui vues de l'extérieur semblent être tout à fait SUICIDAIRES.

Ils sont complotistes. Oui alors là, vu qu'ils voient des nazis partout, qui sont communistes, et qui sont là pour casser la république, et tout et tout, ils sont un peu mal embarqués pour faire valider cette thèse par le conseil..
Je crois que si par hasard le jaune est mis à l'honneur dans la collection printemps été 2020, ils vont avoir envie de se défenestrer.

Les Gilets Jaunes sont bêtes. Là, silence, méditation, et gestion des flux énergétiques inetrnes sont nécessaires pour ne pas éclater de rire. Et comme vous êtes sensés avoir compris à ce stade que tout ce qu'ils disent sur vous vient en fait à se retourner contre eux-mêmes, vous êtes sensés obtenir le droit karmique de commencer.. à vous détendre ! C'est EUX LES GROS CONS ! Et à moins que vous ne tombiez dans ce piège de la haine, la VICTOIRE EST ASSUREE à partir de là. Quand votre ennemi fait une telle erreur que de commencer à confesser sa propre bêtise d'une façon aussi stupide, rien ne peut plus s'opposer à sa chute.
Non seulement les gilets regorgent de reines et de rois au sens humain, mais aussi en sens sociologique, mais on y trouve pléthore de gens tout à fait qualifiés dans toutes sortes de domaines, mais il faut aussi dire que la plus grande des écoles dans la vie est bien celle qui consiste à se lever de dedans sa merde pour confronter un régime dictatorial dégénéré qui abuse de sa population. Rien que ça, ça rend extrêmement intelligent, mais bon, va pas expliquer ça à une autruche droguée à la coke qui se prend pour un ange venu de Neptune pour creuser le trou de la sécu !

Ils sont antisémites ! Je savais que j'en oubliais une ! Oui bon ben que dire d'une bande de nazis qui vous crachent ça à la gueule ? Je me le demande. Je crois que réagir à ça est un peu superflu, car de toute façon c'est l'obus de mortier standard en dotation dans l'artillerie [Gr Merdia Sec Ouest Bat 1à19]. A quoi bon couiner quand ils vous balancent ça dans la gueule ? C'est leur métier. Mais bon on prend quand même note du fait qu'il y a du cyanure dedans, et on se réjouit d'arriver à Nürenberg2 ! Cht'en foutrai moi de l'antisémite ! Quand le PS a commencé à quitter le navire, laissant place à la bête hideuse nommée 'Le Rectum En Miettes', les juifs de France ont pensé, soit à se suicider, soit à tous se barrer ! Ensuite de quoi les réseaux sociaux se sont tous amusés à dépeindre Macron avec un uniforme nazi, allez savoir pourquoi ! Mais je crois que sur celle-là, ils ont perdu une occasion de se la fermer. Dommage.

Ils ne travaillent pas. C'est une invitation à revenir sur tout cet absentéisme, et tous ces dodos au parlement. On fera ça dès que possible.

J'en oublie certainement, mais je crois qu'il y a là assez pour se faire une idée du fait que TOUT CE QU'ILS VOUS JETTENT à la figure parle d'eux-même ! Incroyable non ? Donc dans le fond, tu peux encaisser facile toutes ces conneries en leur rendant la monnaie de leur pièce, tu inverses les valeurs quand ils parlent de toi, et ça rend les choses BEAUCOUP PLUS FACILES à gérer. Allez, rendez-vous à Nürenberg2, et bonnes journées d'ici là.




jeudi 21 mars 2019

C'est qui les Gilets Jaunes ?


Ce sont des français, il est vrai qu'il n'y en a pas beaucoup de la couche dite 'supérieure' de la société, mais à part cela, ils sont d'un peu tous les horizons il me semble, des ouvriers, des ingénieurs, des avocats, des artistes, des commerciaux..
Avoir poussé la France jusque dans ses derniers retranchements, c'est avoir levé les Gilets Jaunes.
Si vous faites le tour d'un grand camping en insultant régulièrement les occupants, si vous leur volez régulièrement des trucs au passage, si vous vous amusez à mettre le feu parfois, il ne faut pas s'étonner de les voir s'organiser une petite milice locale qui va venir faire des rondes, sécuriser les lieux, se réunir régulièrement pour décider de leur 'politique' de 'reconquista' des chemins périphériques. Mais si de l'extérieur vous commencez à critiquer cette 20 ou 30aine de personnes en disant qu'ils sont violents, qu'ils ne représentent pas le camping, que dans le camping il y a des gens qui ne se plaignent pas, etc.. vous aurez l'air con il me semble. Et bien c'est précisément ce que font beaucoup de gens, de médias, et de membres du gouvernement.

Les Gilets Jaunes, ce sont des français, et ce sont les seuls qui représentent actuellement véritablement la France face au danger, car ce sont les seuls qui se sont levés pour assurer la sécurité de leur pays face aux voleurs et aux tueurs. L'entreprise de sécurité privée qui était payée pour faire des rondes autour et dans le camping n'a pas assuré sa mission, c'est l'exécutif français. Venir monter la police contre les Gilets c'est essayer de mettre les gens du camping contre la société de sécurité. Quand ça marche ça ne montre qu'une chose, c'est que ces agents ne vivent pas dans le camping. Ca peut aussi montrer qu'ils auraient des intérêts à ce que les truands continuent à terroriser les campeurs.. théorie du complot !

Venir dire à gauche et à droite que cette milice du peuple sont des méchants, qu'ils sont réfractaires, qu'ils veulent renverser la direction du camping, c'est une preuve évidente que la direction du camping est soit malade dans sa tête, soit qu'elle est de mèche avec les 'terroristes'.

Tout ce qui est dit contre les Gilets doit être retenu contre ceux qui le disent, ce n'est pas anodin.
On ne crache pas impunément contre les gens sans que cela ne 'laisse des traces'.

Le camping est dans la merde, et même si les actes de violence sont annoncés sur des feuilles qui ont parfois le tampon de la direction, cela n'en reste pas moins des actes de violence. Alors de deux choses l'une, soit le tampon est faux, et là il faut le dire, soit c'est la direction qui est fausse, et là il va bientôt falloir appeler la police !

Imaginez ça, un camping dont la direction travaille main dans la main avec de jeunes casseurs/voleurs, c'est du jamais vu !

Alors au micro on a un gouvernement qui oscille entre menaces et insultes sur des gens qu'ils qualifient parfois de Gilets Jaunes, parfois de casseurs, sans trop être clairs. Parfois on la sent bien la haine envers les Gilets, ça se traduit par 'LA HAINE CONTRE LES FRANCAIS'.

Oui il y a aussi des campeurs qui ne veulent rien savoir, qui refusent de sortir le soir avec une lampe de poche, et qui préfèrent se dire que tout ira bien, et que c'est pas si grave. C'est normal, il y a les 'gens du commun', et ceux qui sont 'plus que des gens de rien'. ;)
Mais venir dire que la milice sont des salauds de casseurs et qu'ils ne représentent en rien les campeurs, cela ne peut sortir que de la bouche d'une personne qui a intérêt à ce que la casse continue.

Voilà pour le camping.

J'avais aussi envie de dire un mot des Black Blocks. Je ne sais pas qui ils sont ni de quel milieu social ils viennent. J'accepte ce qu'on me dit, il sont d'ultra gauche (terme ridicule mais bon, faut bien s'adapter). Là, c'est pas la peine d'essayer de les comprendre, TOUT LE MONDE LES DETESTE. Bon..
Moi, quand je vois des gens dans une telle situation, je ne peux que m'intéresser, car ce n'est pas possible d'avoir autant de conviction, et d'avoir complètement tort, en effet, un engagement aussi complet que celui-là ne peut être le fruit d'un esprit stupide.
Ils se bougent contre l'état, font de la casse au nez et à la barbe de l'état, devant la police, et on viendrait dire qu'ils n'ont pas de courage ? Qu'ils sont faibles ?
Alors certains vont me dire qu'ils sont de mèche avec la police.. ce qui revient à dire que la police est d'extrême gauche ? Je vous en prie ! Ce n'est pas comme dire ici qu'une direction de camping sont des truands à la petite semaine dont les copains mettent le feu à des tantes le samedi soir quand les flics sont occupés ailleurs.
Il en va de même pour ce qui est de dire que la police est ok avec le principe de lutte contre l'autoritarisme ? Hem !
Je n'ai pas vraiment suivi leurs combats il est vrai, mais il est nécessaire de constater que c'est une forme de soldatesque, et que de les manipuler n'est pas chose aisée. Raison pour laquelle ils ont à faire à un tel dédain de la part du gouvernement.
Vous savez, ce même dédain qui s'applique aux écolos 'extrémistes'. Au final on constate que tous les extrémismes sont à vomir pour certaines personnes, particulièrement parmi les politiques. On constate aussi que les tentatives de qualifier les Gilets Jaunes d'extrémistes n'ont pas manqué, et que cela montre que c'est plus une envie de vomir sur tout ce qui bouge en politique en dehors de leurs sphères de manipulations qui motive le 'pouvoir en place' (traduisez une bande vieux schnocks réfractaires qui est assis avec ses escars sur un gros tas de fric ILLEGAL statistiquement). Quand on a à faire à une direction de camping qui a pour but de voler les campeurs et qui ne se soucie guère de les voir mourir dans le processus, il est normal si pour une raison ou une autre la police n'intervient pas assez vite, de 'STORMER' les bureaux pour les arrêter, c'est UN DEVOIR AU SENS DE LA LOI..
Mais pour en revenir à tous ces extrémistes, ce qui se passe actuellement est en train de montrer que autant pour les écolos que pour les BB, aucune de ces deux positions n'est extrémiste, puisque ce qu'ils dénoncent depuis tant de temps s'est avéré vrai.

Bordel.

Quand on parle des black blocs, avant de porter un jugement du type c'est bien c'est pas bien, il est nécessaire de savoir si oui ou non ils ont raison dans tout ou partie de leur raisonnement. Et force est de constater que le capitalisme tel que nous l'avons pratiqué est une CATASTROPHE pour toute forme de vie. Et force est aussi de constater que l'autoritarisme PHALLOCRATE PEDOPHILE HYPOCRITE VIOLENT ET VOLEUR tel que nous l'avons vécu est une CATASTROPHE AUSSI. Je vous parle de résultats d'enquêtes, et non de simples opinions. De mon côté j'ai beaucoup de peine avec le concept de libertarisme, partisan que je suis des concepts évangéliques concernant l'autorité (comprenne qui pourra), mais pour ce qui est de ce qu'ils dénoncent, c'est ENTIEREMENT VRAI.
Et quand on voit comment les pauvres gilets jaunes pacifistes se font traiter, à coup de flachebôle (ou fleish-ball), on se dit que ces BB ont du 'bien rire' de constater que ce qu'ils disaient depuis le début s'avère ENCORE UNE FOIS VRAI. En fait je ne pense pas du tout qu'ils ont ri.

Le discours officiel est devenu une INSULTE à l'INTELLIGENCE, la non-violence est écrasée sous les semelles des bottes de 'nazis'. On marche sur les gens du peuple. C'est à dire sur les gens tout court, et quand je vois le flot d'insultes qui jaillit de la bouches de tel ou tel porte-voix de la connerie intersidérale consécutive à trop d'années passées à regarder le télécaca, je me dis que bien triste est la condition humaine de ceux qui refusent de se tenir sur leurs jambes.

Leurs insultes montrent la justesse de vos positions, leurs menaces montrent la peur qui est la leur, leurs mensonges montrent le manque total de valeurs humaines dans leurs têtes, les coups qu'ils vous ont portés montrent que votre mission consiste à rétablir la justice dans ce pays. Il n'y a pas à avoir peur de cela (je parle de la justice, pas des coups), pour la simple et bonne raison que le train a déraillé, le pays est kaput, ils ne s'en redent pas compte, ils se mettent la tête dans un trou. Il n'y a pas à avoir peur, car cela ne peut pas être pire.
Bon, par contre, au niveau physique personnel, il est plus que normal d'avoir peur, et donc de faire un grand maximum pour se protéger. Dans cette optique, on comprend mieux cette stratégie vicieuse qui cherche à mettre des têtes sur ce mouvement pour ensuite pouvoir taper dessus (doctrine cointelpro, employée par exemple contre Martin Luther King), on le voit bien actuellement. Mais je ne vais pas ici reprendre toutes les incohérences du discours auquel les GJ doivent faire face, suffit ici de dire qu'il n'est plus nécessaire de penser qu'il y a un esprit dans certaines têtes..

Donc voilà, en tout cas j'espère que tout ce qui vient en latéral du mouvement, vous ne vous y opposiez pas, car oui, il y a bien des gens qui espèrent que vous fassiez cela, vous mettre entre le marteau et l'enclume. NAN NAN, les Gilets c'est vous, et vous êtes français, si tout venait à être cassé, le peuple de France vous mettrait au pouvoir de toutes ses forces, vous le savez par les statistiques. Moi je trouve que faire comme la Police, et laisser certains casseurs faire leur travail, cela vous évitera d'être accusés à leur place ! A la différence de la Police, ces casseurs ne font pas partie de votre groupe.

Mais attention ; vous êtes les leaders, tous en même temps, vous écrivez une constitution, vous êtes intelligents, vous êtes plus que courageux, et je vous le dis, vous êtes une source d'INSPIRATION DANS DE NOMBREUX PAYS DU MONDE. Toutes ces INSULTES C'EST DE LA JALOUSIE.



mercredi 13 mars 2019

Globby Boulgah


Je fais caca tout liquide, je dors de façon très désordonnée pour le moins, j'ai souvent la tête qui tourne, et quand je sors, j'ai tendance à préférer la pluie au soleil. Ma vie est un bateau dans la tempête, et je commence à me demander si j'ai rêvé le fait d'avoir deux fils et une famille à un moment dans ma vie. Maintenant ma tenue militaire sans insignes ni grades semble faire partie de ma peau, et le fait de voir mes chaussures partir en lambeaux les unes après les autres comme de la paille dans le vent me semble tout à fait normal. Penser à des vacances, c'est devenu un peu comme se dire qu'un jour, je serais à la retraite, et me dire qu'un jour, j'obtiendrai justice dans ma vie, c'est devenu comme se dire qu'un jour, le soleil finira en supernova, logiquement.
Vous comprenez à la lecture de ces lignes que j'ai pas l'intention ici de faire une démonstration quantique de mes arguments politiques, mais bien plutôt de lâcher un peu la pression en donnant un peu de mes nouvelles à ceux que cela intéresse, en passant, un peu comme quand je décroche de l'écran, pour aller chier un coup.

Je me suis remis à la masso-thérapie, et je me dis qu'avec une situation normale, je pourrai facilement subvenir à mes besoins, et bien plus, même en massant des gilets jaunes. Mais ma situation n'est pas normale, amen !

Les flics, on en parle beaucoup dans les médias, et il est vrai que l'uniforme et les valeurs qui en découlent, c'est un sujet qui me donne souvent du fil à retordre, même dans mes rêves.

Soyons clairs, quand ils sortent dans la rue en portant un cercueil symbolique pour manifester, ils disent des choses plus que vraies, et vous savez quoi ? Quand ils parlent, ils parlent COMME LES GILETS JAUNES. 'On ne nous entend pas, on a des véhicules si vieux que l'autre jour, ma porte m'a lâché sur l'autoroute. On n'a pas assez de formation, on est mal payés, on n'est pas soutenus psychologiquement (face à l'impact des affaires les plus sordides)'. Ca me fait rire (ou pleurer, suivant le temps qu'il fait) de savoir à quel point les argumentaires sont identiques. Le pouvoir corrompu (ou quelqu'un qui sert de toute façon les mêmes intérêts) glisse des casseurs chez les gilets pour énerver les flics, et glisse des flics bien bien cons chez les flics pour attiser la haine des gilets. Ils pourront toujours dire que c'est complotiste de penser qu'ils sont responsables de l'infiltration des gilets (alors qu'ils le disent eux-même que c'est infiltré), mais dire qu'ils ne sont pas responsables de la qualité de la sélection à l'embauche dans la police, ce serait malpropre quand-même.

Le boulot de flic est tout simplement un des aspects de l'organisation d'une société. La qualité de ses représentants est le reflet du degré de corruption de ses élites. On pourrait aussi dire que la nature des projectiles qu'ils reçoivent dans la rue reflète le sentiment du peuple à l'égard de ses dirigeants.

Quand à savoir à quel point la violence peut se déverser dans la rue, ça c'est LE sujet qui fait peur, c'est clair. Prenons le cacatov, on peut être pour ou contre, mais le fait est que c'est le résultat de la logique absolue, mathématique. En effet, le peuple ne veut pas se soumettre à la violence de plus en plus grande, ils appliquent donc le principe de proportionnalité, ils montent d'un cran, et plutôt que de sortir les pétoires de là où elles sont, ils trouvent la façon la plus simple, la moins chère, et la plus efficace de repousser la police. Pensez bien qu'ils pourraient faire bien pire avec de faibles moyens, concocter des liquides bien toxiques et dangereux n'est pas très compliqué. Balancer des cacatovs, ça, c'est en fait le rendement maximum, le plus de résultat pour le moins de frais, et surtout, LE MOINS DE DEGÂTS COLLATERAUX. Oui c'est la honte ! Mais j'espère que cela les incitera à réfléchir au fait d'obéir sans se poser de questions. On a le DEVOIR DE REFUSER DES ORDRES ILLEGAUX, et à l'heure où la France s'enfonce dans la honte internationale, prouvant à quel point ses élites sont irresponsables, obéir à de tels ordres devient CRIMINEL (ou psychiatrique), le fait d'être tenu à la gorge par sa banque n'est pas une excuse, encore plus quand on a à faire à des banquiers qui se font des milliards par an sur des frais illégaux de découvert.

Les drones

Même Bruno le maire disait de Macron qu'il 'est une coquille vide', attention, ce ne sont pas du tout des paroles en l'air, et je pense qu'il a raison, ce n'est pas la peine de s'étendre trop sur ce sujet, puisque les gilets le savent bien maintenant et adaptent donc leur stratégie à cet aspect sombre et nauséabond de la politique actuelle. Mais quand il ressort qu'au final, et au niveau européen, lrem est quand-même financé par Bayer-Monsanto, et que Bayer faisait partie du conglomérat IG Farben, le fameux truc plus nazi que tous les nazis, on se dit que cette façon d'en avoir rien à foutre de personne, et d'ouvrir sa gueule en faisait tous les plus gros mensonges possible, avec un air de petit dandy (pour rester poli) qui plaît tant aux vieilles dames, tout ça pour du fric, n'est finalement pas très surprenant. Ils se sont fait un petit cyborg, qui prend en fait tous les risques du monde (regardez un peu la haine qu'il soulève), pour remplir les caisses d'actionnaires qui n'ont aucune éthique, et qui se foutent royalement de lui, comme ils se foutent royalement de tout en fait, la nature, la femme, les enfants, le soleil, les centrales nucléaires, et même les mégots de cigarette !

Le mauvais flic est à comprendre de la même manière, ils sert les intérêts d'un autre, par sa bêtise et sa violence gratuite. Fier de lui, il n'est pas vraiment conscient de ce qui lui pend au nez.

Il est urgent pour les gilets de se protéger de ces brutes, mais il faut garder dans le viseur ceux que ces coups donnés servent en réalité. Nul doute, quand on voit comment cet 'état' s'était protégé à l'avance de la vindicte des Français qui était inévitable, nul besoin d'être devin à l'époque pour savoir que le viol de la France allait poser quelques problèmes de violence consécutive, nul doute donc que ces coups donnés dans la chair du peuple ont pour but de la causer, cette guerre civile, afin pour eux de pouvoir espérer trouver une issue, une échappée, dans le brouillard de guerre, pour ne pas avoir à passer en jugement. Ils ont détruit les structures du pays à coup de corruption, tout en en vidant les caisses, et quand les gens ont commencé à se réveiller (depuis une dizaine d'années, doucement), ils se sont préparés à tout foutre en l'air, dans le but très classique au final, d'accuser les russes de tout, et d'aller sucer oncle Sam (ère la pute) pour demander un grand débarquement de violeurs, pour rétablir la liberté (de violer). Une chose est sûre, ça ne marche pas comme prévu.

Restez donc vigilants, soyez prêts à tout, et regardez à quel point ça marche bien, la stratégie qui consiste à bien étudier ses dossiers, plutôt que d'ouvrir grand sa gueule on se bourrant le pif avec de la perlimpinpin coupée à la kétamine !
Donc bravo à vous les gilets jaunes, et tout mon respect à ceux qui ont été blessés sur LE CHAMP DE BATAILLE. Vous êtes des vétérans, et aussi 'bête' que le moment traumatique que vous avez vécu puisse avoir l'air (genre : 'c'est sa faute, il a ramassé une grenade'), sachez qu'ils se servent TOUJOURS de cette technique, depuis des décennies, c'est pour étouffer la gloire d'avoir reçu des coups pour une cause juste. C'est fait pour que vous vous refusiez à vous-même le droit de vous considérer dans votre état de victime, et donc de profiter du processus naturel de guérison de soi-même. De la même façon, ils accusent une femme violée de 'l'avoir cherché', et encore une fois de la même façon, ils essaient de forcer sa psychologie à croire qu'il faudrait se sentir COUPABLE d'avoir été violée, que ce serait un phénomène normal, alors qu'en fait, le seul phénomène normal, à part la saleté, consécutive à un viol, c'est L'ENVIE D'ÊTRE VENGEE.
Donc je répète, BRAVO aux blessés de guerre, vous faites maintenant partie des gens dont j'ai le plus envie de m'occuper, et ce depuis des années ; les vétérans. C'est personnel.
En tout cas, pour vous, pas besoin de se demander quelle genre d'empreinte vous laisserez dans l'histoire !

Je voulais donner des nouvelles de moi, et je me retrouve comme d'hab à m'occuper d'autre chose.
Mais bon, fallait le dire, non, quand on a des demandes démocratiques qui ne sont même pas écoutées, par un pouvoir qui est si corrompu, qu'il crache à la tête de l'ONU des stupidités infantilisantes, il n'est pas adéquat de se laisser tirer dessus sans rien dire, ou sans rien faire.

Donc si je résume, ils voulaient soit vous soumettre par la peur et la violence, ça n'a pas marché, soit vous jeter dans la haine, toujours par la violence, tout ça dans le fond en prenant l'excuse que vous les français n'êtes pas un peuple comme les autres (en faisant allusion à la révolution), ça je sais pas trop comment il faut le prendre, si ce n'est dans le sens de comprendre de façon symétrique que eux, ce sont quand-même les descendants 'spirituels' de la clique de gros pourris 'libéraux', qui ont foutu en l'air toute la France, et qui sont responsables en fait de la décapitation de Louis XVI, ainsi que de cette pseudo révolution qui n'a pas vraiment réussi, (la preuve, y'a Macron qui répète les mêmes conneries.)

Et dites vous bien que dans le fond vous parlez à une clique de schizophrènes, c'est la seule explication que je trouve pour expliquer un tel manque de conséquence, QUAND ON EST A LA TÊTE D'UN ETAT, c'est pas la peine donc de s'attendre à une quelconque réaction intelligente, ou humaine. Ils sont persuadés de ne pas être la personne que vous affirmez qu'ils sont quand vous les accusez, ils sont persuadés d'être la personne qui tiendrait les promesses qu'ils font et qu'ils ne tiennent jamais. Comme le pervers manipulateur, leurs exactions sont toujours à mettre sur le dos des autres, ce n'est TOUT SIMPLEMENT JAMAIS DE LEUR FAUTE. La femme de Mao était comme cela, Barbarin a réagi de la même manière. Franchement, devant le CARNAGE pédophile, il ne 'VOIT PAS DU TOUT DE QUOI IL SERAIT COUPABLE'.. hmmm !
Des exemples il y en a plein, il est vrai que dans l'église dite 'catholique' il y en a beaucoup. Mais pas seulement.

Quand il dit qu'il veut 'remettre les français au travail', cela veut dire 'les remettre dans l'esclavage dans lequel ils servaient les intérêts des imposteurs destructeurs des nations, videurs des comptes des banques nationales'
Quand il dit qu'il ne touchera pas les retraites, c'est à comprendre dans le sens tout simple du plus pur contraire.
C'est l'inversion des valeurs, mais imaginez comme il faut aimer le mensonge, vous voyez ce que je veux dire ?
Lui ce qu'il aime c'est le régime dit 'paternaliste', reflet des partouzes homos au Vatican, et il se bat afin que ses 'mentors' puissent continuer à exercer les pressions sur son organisme auxquelles il est habitué, la violence engendre la violence, et si on ne se remet pas en question, on finira par 'aimer ça', c'est une question de croutification des réseaux neuronaux, les dérapages deviennent des habitudes, qui deviennent des certitudes culturelles. Un enfant violé qui n'est jamais protégé au cours de sa vie, finit par accepter que c'est la situation normale, et au final accepte l'idée qu'il est impossible que cela ne change, surtout quand c'est servi dans son coulis de fric sale, et de divers petits plaisirs à deux balles qui donnent l'impression d'être un 'homme, un vrai', selon des critères dégénérés, comme se péter les cloisons à la coco, ou caresser les dentelles de pédales africaines. Ces pédales, esclaves sexuelles, représentant le summum de l'hypocrisie raciste. Puisque le fait d'avoir des esclaves sexuels noirs leur permettrait de dire qu'ils ne sont pas racistes, c'est beau !

C'est dit d'une façon crue, mais cela reste vrai, et quand on met en relation les différents dossiers de scandales pédophiles, on en arrive à se faire une image précise de la psychologie de ces gens-là.
Scandale di Falco, Barbarin, George Pell, 'Leaving Neverland' pour Michael Jackson, Outreau, ou encore les charniers d'enfants en Irlande.

Vous pouvez aussi prendre l'affaire Weinstein, ou les viols de nonnes catholiques.

On comprend mieux après cela le fait qu'ils parlent de 'théorie du complot'. C'est une version mondialiste politique de l'attaque en diffamation. Voyez, c'est la technique la plus employée par tous les collabos de merde depuis 70 ans, tout comme ma mère et son amant l'ont employée contre moi lorsque j'ai posé les plaintes relatives à toutes sortes de choses pénales, mais bon, cette histoire vous la connaissez !

Donc à vous tous les fiers coqs de combat, ainsi que tous les autres animaux de cette jungle radioactive mondiale, à vous tous qui vous battez pour la sauver, cette vie planétaire locale, je vous le dis, encore, je vous aime, et je m'éclate à vous regarder, vous écouter, ne plus être victimes de cette manipulation, à prendre le monde en main, et finalement à être passé de salariés transparents, et sous-payés, à des acteurs sur le plan de la POLITIQUE MONDIALE, alors soyez patients avec les détails personnels, moi je le suis aussi de mon côté, et pensez bien aux responsabilités qui sont les vôtres maintenant. Vous êtes devenus des chefs d'etat, des ministres et des guerriers, des médecins, des psychiatres, et tout cela en 3X8, et de façon multi-fonctionnelle. Même si les résultats mettent du temps, c'est toujours la même chose, ils nient, ils mentent
, ils déforment, ils menacent, ils tapent, mais au final, ils seront bien obligés de reconnaître leur défaite.

Je me réjouis d'aller manger de bons petits plats pas trop chers avec vous, quand nous en aurons l'occasion, et franchement, je pense qu'on va l'avoir, l'occasion.

samedi 2 mars 2019

Drakkar


Mesdames et messieurs (exception faite de la ligue du lol)

Premièrement, une grande fierté, une grande fierté qui est la mienne de me trouver dans ce pays, la France, au moment où toutes ces choses se passent. Il a fallu ramer pour en arriver là, et il est vrai que pendant un temps, ça a senti le cadavre vieux de 50 ans tout pourri dans son armoire, mais maintenant que les gens se font de nouveaux amis dans un grand mouvement national, et même international, on sent comme une bouffée d'air frais dans les esprits.
La France se lève, et ça fait du bruit dans le monde entier.
Deuxièmement, un petit message humble pour les gens qui savent qui je suis, et ce qui a été mon lot pendant toutes ces années ; j'ai commencé la rédaction de mon deuxième livre, et je dois dire que si le premier a été un tsunami pour bien des gens, c'est vrai que le deuxième ressemble à un deuxième tsunami en termes émotionnels personnels. Le cerveau filtre les infos et les souvenirs dès que c'est difficile. Et bien là je suis servi, poser ces lignes là sur les événements des années 2012 à 2015, c'est pas vraiment une ballade tranquille ! J'hallucine de me savoir avoir vécu des choses pareilles, crénom d'un coulommiers !

Mais bon, ce sont toujours les mêmes idées qui guident la démarche, de un pouvoir regarder sa propre vie avec du recul afin de minimiser le post-traumatique, de deux permettre à cette expérience de continuer à vivre, à rester mobile et fluide de façon à mieux pouvoir servir à d'autres.

Mes doigts filent sur le clavier encore plus vite que par le passé, et je dois dire que faire des bouquins reste une des activités que je préfère, avec la massothérapie, dans une optique centrée sur la longévité et la durabilité. C'est gratifiant, c'est constructif, c'est accessoirement politique, et on peut se projeter dans sa vieillesse assis derrière le clavier sans trop de problèmes.

Je remercie tous ceux qui arrivent à lâcher un peu prise du passé sans trop se prendre au sérieux, tous ceux qui arrivent à soigner les vieux au mieux pour l'intérêt futur des petits et des champs de céréales (pas en monoculture). Je remercie tous ceux qui arrivent à ne pas trop juger, pour s'occuper de sortir des corps de sous les décombres. Je remercie encore tous ceux qui m'ont fait confiance et qui se rendent compte que j'ai souvent raison. Je remercie enfin tous ceux qui se sont sorti les pouces comme disait mon papa. C'est sûr, nous y arrivons, nous prenons notre destin en main, tous debout sous la pluie cosmique, et pour certains, marchant comme sur un étroit chemin de crête ! C'est beau, c'est bon, ça fait du bien.

Donc, pour finir, toujours les mêmes conseils; il faut être prudent et humble, ne jamais tenir quoi que ce soit pour acquis, tout en se fixant les plus hauts objectifs. Faire très attention aux idées induites de l'extérieur, et bien se dire que le travail et l'entraînement sont les meilleures des méditations.



lundi 17 décembre 2018

Un peu de technicité pénaloïde en amateur


Techniquement donc, avoir un salaire de plus de 20'000 euros quand on est à l'assemblée ou ailleurs, c'est de la non-assistance à personne en danger. Le pays est au bord de la ruine, la plupart des gens s'endettent, et donc se mettent en danger de se retrouver dans la rue, au moment où la nation doit faire face à une guerre imminente (même si JAMAIS le pouvoir en place ne l'avouera). C'est pas le moment de se rouler dans le fric en ignorant les problèmes des autres. Si on se situe dans les sphères du pouvoir, de près ou de loin, et que l'on ferme les yeux sur le malheur de la population nationale, on peut techniquement être accusé de trahison, puisque l'argent est détourné au profit d'autres nations.

Concernant le détournement, l'évasion fiscale (c'est la combinaison de ces deux actes criminels qui constitue l'essentiel de la manœuvre dont le fruit est l'appauvrissement de la France et l'enrichissement des plateformes offshore), il s'agit clairement d'association de malfaiteurs, et de vol qualifié.

Le fait de savoir que le résultat de ces entreprises criminelles sera le suicide, la mort prématurée, la maladie, ou la mise à la rue constitue en soi à de nombreuses reprises un HOMICIDE (par négligence, ou par DOL EVENTUEL).

Vider de son argent un état qui est sensé assurer la sécurité des gens face au risque représenté par les centrales nucléaires (par exemple), c'est un DOL EVENTUEL.
Idem pour la sécurité sociale, le salaire et le repos des agents des forces de l'ordre.

''Manifeste un dol éventuel l’auteur qui a voulu l’acte causal du dommage puis connu et admis la probabilité que le résultat dommageable se produise (soit le "risque") mais sans vouloir aucunement qu’il se produise. L’auteur, en d’autres termes, s’abandonne à parier, à miser sur la vie d’autrui en commettant délibérément une faute grave (la gravité se mesurant ici à l’aune du risque, du taux de probabilité que des victimes soient atteintes).''

''Le droit pénal réprime d’une double manière ce comportement nuisible et a-social. Le dol éventuel constitue tantôt un délit autonome, à savoir le délit de mise en danger délibérée de la personne d’autrui (C. pén., art. 223-1), tantôt, lorsque le dommage prévisible s’est effectivement produit (le pari insensé a été perdu), une circonstance aggravante des délits d’homicide''

Et ça, c'est dans le MEILLEUR DES CAS !

vendredi 7 décembre 2018

Le Berger, l'Allemand et la hiérarchie


Ce chien, si tu fais un peu trop de bruit fort la nuit par surprise près de lui, GNAP ! Il t'en colle une dans le mollet. Il y peut rien, il a 'subi' une formation au mordant précoce, dès les premiers mois. Un chien 'normal' n'a pas le réflexe de se servir de ses dents de façon aussi 'spontanée' et 'artistique'. Il l'a demandée, son maître, cette base de formation au mordant. Pas très compliqué, tu agites une grosse serpillère devant lui, et tu espères qu'il se jette dessus, après ça tu peux encore en rajouter en lui secouant la tête dans tous les sens jusqu'à ce qu'il s'énerve et tente de te mordre.

Moi c'est pareil, on m'a tapé dessus un peu tôt dans la vie, et ça a aussi été fait par un militaire, mon père. Je faisais des cauchemars où il rentrait dans ma chambre dans une colère quasi infinie et voulait me tuer. Alors quand on m'agresse, on quand on menace ma femme... J'ai tendance à me servir de mon instinct, mon instinct qui a été salement modifié.
La différence d'avec ce chien, c'est que de mon côté, je me la joue plus calculateur, mais je finis aussi par te la coller dans le mollet. Mes cours universitaires sur les principes fondamentaux du droit m'ont donné la capacité de bien anticiper les manœuvres de pervers qui vous envoient des leurres et des abrutis pour avoir ensuite une excuse vivante pour vous attaquer en justice, c'est la seule différence.

Je suis Gilet Jaune, c'est sûr. Ce sont les mêmes souffrances, les mêmes griefs. Mais s'ils représentent le peuple français, alors ils représentent aussi la police, la gendarmerie, l'armée. Et moi, par souci de représentativité, je souhaite éclaircir quelques points devant vous concernant tous ces gens qui servent dans les forces armées.
Oui ça existe les gens qui s'engagent dans ce genre de professions pour des raisons futiles, ou déplacées. L'un pour l'orgueil et les apparences, l'autre pour la violence et certains avantages pervers. Mais dites vous bien que s'ils ne sont plus payés comme avant, et ce depuis longtemps, cela nous assure que ce genre d'individus sont de plus en plus rares. Les avantages pervers se sont asséchés comme une flaque d'eau au soleil, et l'argent, ah, l'argent ! N'est plus là.
Et j'entends des remarques du genre, 'mais pourquoi continuent-ils à servir l'état corrompu alors qu'ils ne sont même pas payés ?'

Une fois mis de côté les pervers et les idiots, que reste-t-il ? Un flic, un gendarme, ou un militaire.
Et ce genre d'individu, à votre avis, il fait ça pourquoi en général, mettre sa vie en danger pour autrui ? La corruption de nos systèmes a tellement déprécié la valeur de notre société aux yeux des gens qu'ils assimilent les forces armées à des serviteurs du fric...
Mais mettez vous une seconde à la place d'une de ces personnes, afin de mieux comprendre ce qui se passe actuellement. On s'engage justement avec l'espoir de défendre des libertés individuelles, on s'engage pour s'assurer que la loi soit respectée, et que nos enfants puissent grandir dans un état de droit. On s'engage pour mettre au service des gens sa force, son courage. Bien entendu, après un an ou deux, en France, on se remet de son idéalisme, et on commence à tirer la gueule, etc etc
Mais quand on en est là, et comme on a un cerveau comme tous les autres, on se dit la chose suivante ; pourquoi abandonner le poste ? A cause de l'argent ? Il y a un esprit de corps très fort, et si moi j'abandonne, que feront les autres ? Faut-il abandonner le pays ?

Comprenez que la réflexion du soldat va au-delà des questions de fric et de gloriole. Le flic en service malgré les heures non payées, et la corruption, l'est encore pour une seule raison, il est le dernier rempart de la stabilité de l'état, et ça il en est conscient, soyez-en sûrs.

Si je vous précise toutes ces lapalissades, c'est que j'entends comme vous tous ces commentaires inadaptés sur les forces de l'ordre. Je vais vous en citer quelques-un, mais prenez premièrement conscience que la vraie raison de l'obstination du gendarme à rester dans son secteur tient au fait que s'il part, c'est le déluge !

Commentaires :
  1. 'aaah quelle horreur, ils sont 5 dessus pour l'interpellation ! Oh mon dieu, il lui met un genou dans le dos !' Une interpellation c'est pas facile, et dans une manif, les gens ont rarement envie de finir au poste. Plus on est nombreux, mieux ça se passe pour le futur occupant de la cellule. Passer les menottes à un individu quand on est seul, s'il y a résistance, relève d'un art que peu maîtrisent dans la douceur et la persuasion subtile. Si ça résiste, taper un bon coup permet de se faire comprendre, et soyez sûrs que l'on choisit un endroit qui laisse le moins de traces possible. Moralité : résister à une arrestation est stupide et dangereux, qu'on aime la police ou pas. Ce n'est pas intelligent. Et je dis cela dans l'intérêt de la personne arrêtée. A l'extrême, prenez mon exemple, ce sont des flics d'élite pourris qui sont venus me chercher à cinq avec lampe flash, bouclier, et pistolets braqués sur ma face. Vu la façon dont le premier qui me visait au visage tremblait comme une feuille, autant vous dire que je serai mort si j'avais crié, résisté, avancé vers eux, ou fait un geste vers ma poche, ou vers un tiroir. (Je précise ici qu'ils étaient venus me chercher pour une convocation à comparution pour plainte en DIFFAMATION... ah la police suisse !)
  2. 'Les flics ils aiment taper, ils ne sont là que pour se défouler sur des jeunes sans défense et des vieilles dames.' Lorsqu'un navigateur en solitaire monte sur son bateau avant de partir, pensez-vous qu'il se complaît à se mirer dans l'image qu'il donne aux caméras, ou qu'il se fait du souci pour son bateau, et qu'il est saturé dans son esprit de pensées concernant la sécurité, la météo ? Bien sûr qu'il aime naviguer par beau temps. Et bien-sûr que quand ça tabasse il sort de lui ce qu'il a de mieux au niveau du courage, de la force et de la concentration. Quand le flic se prépare à sortir face à la foule, c'est la tempête en face, les nuages sont noirs et ça se voit de loin qu'il faudra réduire la voilure, être bien posé sur ses pieds, et ne pas tomber. Quand on voit les nuages, ça fait peur, mais on y va quand-même. Un flic qui ne choisirait que des cibles faibles serait bien vite la risée de ses camarades. Or l'honneur, c'est ce qui compte le plus, surtout quand les heures sup ne sont pas payées. Quand les gens sont en colère, et qu'ils descendent dans la rue, c'est un véritable orage en face de vous, plus de place pour l'orgueil, plus de place pour la rigolade, et croyez-moi, pas le temps de penser au jeune faible, et à la vieille sans défense, celui qui vous regarde à 50 mètres n'a vraiment pas l'air d'un rigolo, et il est équipé. Dire qu'ils aiment taper sur les faibles, c'est comme dire que votre navigateur en solitaire aime se promener sur le pont, au port, devant les caméras, et sans vent. Il en existe des gens comme cela, bien-sûr, mais ils ne gagnent pas les courses. Des mauvais flics, ça abonde dans un régime dictatorial et injuste. Alors oui, on en sort d'un régime comme celui-là, c'était la dictature du pognon, masqué par son coulis de journalistes véreux. Le bon flic, c'est comme le Berger Allemand, fidèle et courageux au point de parfois passer pour un con, un type un peu bête, mais attention, ce ne sont que des apparences. La France n'était de loin pas si riche que ça, comparé à la Suisse, aux USA, au Luxembourg, etc. Je ne parle pas ici bien-entendu des 80 plus grosses fortunes de France, en Russie aussi ils ont leurs oligarques. Il y a des suicides de flics, et je préfère ne pas entrer dans le sujet ici, c'est un peu trop lourd pour le moment. Alors oui, on prend goût au combat, oui quand on est bon guerrier, on finit par y prendre goût aussi, à la guerre, c'est normal. Tuer non, mais survivre et gagner, atteindre des objectifs nobles, protéger la population civile, oui, ça a une dimension paternelle. L'exercice de l'état ne peut se faire sans force.
  3. 'Ils sont contre la liberté d'expression'. Ca va être court. Les forces de l'ordre ont ce fameux devoir de réserve qui les empêchent justement de parler de ce dont ils souffrent. Ils ne demandent pas mieux que de se plaindre des choses injustes, et ça ne leur fait absolument pas plaisir de savoir que les femmes et les enfants du pays ne peuvent pas manger à leur faim. Et quand ils constatent que les gens qu'ils arrêtent sont relâchés, ou que les gros pourris leur échappent, croyez-moi, c'est un dégoût profond qu'ils ressentent. Ils ne rêvent que d'une chose, c'est que ce que vous dites, chers Gilets Jaunes, soit fait. Mais pas besoin de foutre le pays en l'air, pensent-ils, ils aiment l'ordre, c'est sûr... enfin, jusqu'à un certain point.
  4. Il existe bien entendu des 'pourris' dans la police, on en a même fait des films pendant 30 ans, c'est LA thématique dominante du polar, le flic solitaire et héroïque qui s'oppose à sa hiérarchie, c'est beau. Je n'ai donc pas besoin d'en parler plus que cela. Mais quand deux syndicats de police se lèvent devant le peuple pour dire 'nous sommes avec vous', vous devriez les couvrir de fleurs, car ceux-là c'est sûr, ne sont pas des ripoux.